dimanche 20 novembre 2016

Aborder la mycologie avec les enfants I

Avec les premières pluies d'automne, les champignons commencent à pousser jusqu'aux premières gelées. Comestibles ou non, ils intéressent généralement les enfants.
Autrefois classés parmi les végétaux, ces êtres vivants forment en fait un règne distinct, ni métal, ni animal (au sens "métazoaire" )

Je me propose, dans ce billet, de vous donner des ressources et des idées pour aborder la mycologie avec les enfants. Toutes les idées abordées ici ont été mises en pratique au sein de l'école ou avec Pauline en IEF tout récemment.




Pour commencer cette étude à la manière Montessori, un petit récit de l'histoire du règne des "Fungi" (c'est le nom du règne des champignons) me semble approprié.
Celui que j'avais présenté en 2014 aux enfants est tiré d'un ouvrage d'une éducatrice Montessori américaine, Priscilla Spears. Son livre "Kingdoms of Life Connected" (que l'on peut se procurer sur son site big picture) présente chaque règne avec des récits de type Montessori plus ou moins complexe selon l'âge des enfants.

Je m'en suis donc inspirée pour faire un récit aux enfants.

samedi 12 novembre 2016

Un appel à solidarité pour Coralie et sa famille.

Aujourd'hui, une fois n'est pas coutume, je voulais vous parler d'une amie blogueuse qui a besoin de l'aide de la communauté.
Cette amie, vous connaissez peut-être son très joli blog: l'école des amours et si c'est le cas, vous savez que depuis un an déjà, toute la famille se bat contre la leucémie de leur petite dernière, Coralie.
Aux médications quotidiennes s'ajoutent des trajets hebdomadaires à Québec pour recevoir des traitements supplémentaires indispensables, un traitement qui doit durer encore un an avant que Coralie soit déclarée guérie!

Coralie l'année dernière après ses premières chimios


En plus de la charge psychologique intense, tout ceci a malheureusement un coût très élevé pour cette famille IEF dans laquelle seul le papa travaille. Pour les aider, Euryale du blog Family and co et Elsa de Coquelipop ont mis en place une cagnotte sur le site Le pot commun pour les aider. Peut-être y avez-vous déjà contribué.

Aujourd'hui la famille doit faire face à de nouveaux soucis: pour des raisons professionnelles, elle va devoir quitter la région qu'elle aime tant et s'installer plus près du lieu de travail du papa. C'est donc un déménagement longue distance qui est en vue, encore de gros frais qui viennent s'ajouter à tout le reste!
La maman de Coralie est une femme courageuse et discrète. Je sais que cela lui pèse de devoir demander de l'aide, mais elle en a encore besoin. Alors, si vous sentez un tant soit peu concernés par l'histoire de cette famille, vous pouvez les aidez en versant vous aussi un peu d'agent sur le pot commun. Pas besoin de faire beaucoup! Même une petite somme viendra s'ajouter à toutes les autres et ce sera déjà un soulagement pour eux.
Dans notre monde plein de menaces pour l'avenir de planète, pour la paix et la stabilité, il y a tout de même de belles initiatives qui font chaud au coeur. La solidarité des communautés virtuelles par delà les frontières en est une.
Si vous le pouvez, n'hésitez pas à passer sur le site du pot commun et à laisser votre contribution. D'avance, merci du fond du coeur pour eux.


vendredi 11 novembre 2016

La notion d'échelle: étude pratique

Voici un billet que je publie avec énormément de retard puisque les faits racontés remontent au mois de novembre dernier, il y a presque un an!

Depuis longtemps, Clémence et Pauline aimaient dessiner des plans de chambre. Elles m'avaient vues dessiner les plans de l'école et les meubles à l'échelle à l'ouverture, puis à plusieurs reprises, lors de vacances scolaires où je souhaitais améliorer l'aménagement de la classe des 6-12 suite à l'augmentation régulière de son effectif.
Mais à chaque fois, elles dessinaient le plan de leur chambre au jugé, les meubles également et venaient me voir avec des propositions dessinées qui ne correspondaient pas à la réalité, les meubles n'étant à l'échelle ni les uns par rapport aux autres, ni par rapport à la chambre!

L'année dernière, Pauline souhaitait que nous améliorions sa chambre. Elle se trouvait étouffée par les 3 étagères de matériel et il faut bien avouer qu'elle n'avait pas tort! De plus, je m'étais aperçue que nous n'avions plus besoin d'un grand nombre de matériel.
J'ai donc proposé à Pauline de réaménager sa chambre à son goût, en lui proposant de retirer 2 étagères de matériel. Elle a immédiatement commencé à dessiner des plans, à son habitude. Je lui a alors proposé de lui montrer comment faire un véritable plan et je lui ai dit que nous allions le faire sur le temps des apprentissages car c'était un vrai travail.
Pauline a été d'autant plus ravie que c'était une période où il était difficile de la motiver sur le travail scolaire.

Première étape, commencer par dessiner un plan sommaire, à main levée, de la chambre, en faisant apparaître les murs, les décrochés, la porte, la fenêtre...


mardi 1 novembre 2016

Conjugaison IV: les temps simples de l'indicatif

Dans mon dernier billet de conjugaison, nous avons vu comment utiliser les fiches à encoches pour le présent de l'indicatif. Pour commencer ce billet, voyons maintenant les 3 autres temps simples avec ce matériel.

Futur, imparfait et passé simple avec les fiches à encoches


Pour les 3 temps, globalement, la manipulation s'effectuera de la même manière que pour le présent: L'enfant sélectionne un verbe, la fiche à encoches du temps et du groupe correspondant, puis enfile la flèche. Rien de nouveau, donc.
Je me bornerai donc à donner ici quelques précisions supplémentaires pour la conjugaison de chaque temps. Vous pourrez constater que lorsque l'enfant a terminé le présent, il a fait le plus gros du travail de la conjugaison, car les autres temps sont bien plus simples...

Le futur

Si on regarde bien, on s'aperçoit que les terminaisons en tant que telles sont les mêmes à tous les groupes: -ai, -as, -a, -ons, -ez, -ont. Ces terminaisons sont précédées d'un suffixe, variable en fonction des groupes, mais qui contient toujours un -r.
Ainsi, au 1er groupe, ces terminaisons sont précédées de -er et au 2ème groupe, de -ir. C'est pourquoi, on apprend parfois aux enfants que le futur se forme à partir de l'infinitif auquel on ajoute les terminaisons. Cela a l'avantage de nous aider à penser à mettre le -e que l'on n'entend pas dans des formes comme "je jouerai", "il pliera"...